Année

C’est un fait : nos activités numériques les plus courantes nécessitent d'être stockées dans de grands data centers énergivores. Une recherche Google devra par exemple parcourir des milliers de kilomètres de câbles et émettra environ 7 grammes de CO2. Ça fait long le voyage pour savoir si le resto d’à côté est ouvert le lundi 😉 ! Dans un autre registre, on a tou·te·s déjà conservé un e-mail “juste au cas où”. Ce message perdu dans l’oubli pendant une année génèrera quant à lui près de 10g de CO2. Et pour les nomades accros aux séries, la lecture d’une vidéo en streaming consommera 23 fois plus d’énergie via la 4G plutôt qu’en WiFi. Pour faire face à cette nouvelle consommation et donner des pistes à ceux·elles qui veulent être moins énergivores, des entreprises, associations et personnalités dont la pionnière Inès Leonarduzzi ont dressé une liste de bonnes pratiques 2.0 à intégrer au quotidien. En voici un petit florilège : Mails On dit aurevoir aux e-mails qui dorment et qu’on ne consulte jamais et on se désabonne des newsletters qui resterons non lues. Oui, ça fait toujours mal de dire stop, mais c’est le minimum du respect à leur témoigner. En plus, ça évite aux serveurs de traiter les e-mails continuellement. On arrête aussi de spamer nos 35 collègues et de les mettre à tout-va en copie. Jean-Marc, Hélène et Kevin n’ont pas besoin de savoir que vous avez répondu “C’est noté” à votre client. Collaboration et envois de fichiers Pour collaborer, rien de tel que des programmes comme Slack ou Microsoft Teams. Ils sont moins énergivores que les e-mails, et en plus, on peut s’envoyer des gifs et créer des memes avec. Pour l'envoi de pièces-jointes, on privilégie les sites de téléchargement comme WeTransfer; surtout pour leurs fonds d’écran animés. Web Si vous êtes détective ou simplement une fouine de l’Internet, utilisez des moteurs de recherche responsables comme Ecosia ou Lilo. Ils compensent l’énergie dépensée en plantant des arbres ou en soutenant des projets pour la sauvegarde de l’environnement. Autre conseil pratique qui ravira les fadas d’optimisation, définissez une liste de vos sites favoris. C’est sympa : on appuie sur la petite étoile, ça fait gagner du temps et ils seront toujours à portée de clic. Finalement, même si la canicule vous assomme, ne multipliez pas les fenêtres ouvertes (lol), car les serveurs les traitent continuellement même si vous ne les consultez pas. Transfert de données et stream Pendulaires CFF, we feel you! C’est si pratique de regarder un épisode de GOT en streaming durant le trajet Payerne-Lausanne, d’envoyer les photos du souper de la veille sur le groupe WhatsApp “Famille ♥️☀️🍷” ou de partager une vidéo 9gag avec les potes. Mais si vous pouvez patienter, faites tout ça avec une connexion WiFi plutôt qu’avec la 4G, ce sera beaucoup moins énergivore. (On sait, c’est dur. Les nomades de chez Mondays ont de la peine avec ce réflexe, mais on y travaille, c’est déjà bien, non ?) Appareils Même si c’est très tentant de juste pousser l’écran de son Macbook vers le bas à la fin de la journée, on éteint complètement son ordinateur et on débranche les appareils chargés. Ça, c’est à la portée des plus flemmard·e·s d’entre nous, et ça évite d'utiliser de l’énergie toute la nuit. Chez Mondays, nous sommes spécialistes du digital, sensibles à notre impact environnemental et, surtout, en apprentissage constant. Nous ne sommes certainement pas irréprochables mais nous tentons d’intégrer le plus possible ces réflexes d’écologie digitale dans notre quotidien. Et vous, quels sont vos trucs et astuces pour limiter votre pollution digitale?

C’est pas fini
veuillez tourner votre écran

Ce site utilise des technologies non compatibles avec Internet Explorer 8, 9, 10 et 11.
Veuillez s'il vous plait utiliser Edge qui est le successeur d'Internet Explorer ou tout autre navigateur.